Politique

Les États-Unis veulent réunir beaucoup de familles de migrants séparées sous Trump

https www.lapresse.cainternationaletats unis2021 05 03l administration biden va reunir des familles de migrants separees sous trump

Trump; L’administration Biden intensifie ses efforts pour trouver et réunir les familles de migrants qui ont été séparées à la frontière américano-mexicaine sous le président Donald Trump dans le cadre d’une politique de tolérance zéro sur les passages illégaux.

Un groupe de travail fédéral a lancé lundi un nouveau programme qui, selon les responsables, intensifiera les efforts pour trouver des parents, dont beaucoup se trouvent dans des communautés éloignées d’Amérique centrale, et les aidera à retourner aux États-Unis, où ils obtiendront au moins trois ans de résidence légale et autres aides.

À lire aussi :
Etats-Unis : L’un des survivants de l’attentat du 11 septembre raconte sa mésaventure

« Nous reconnaissons que nous ne pouvons pas reconstituer complètement ces familles », a déclaré Michelle Brané, directrice exécutive du groupe de travail sur le regroupement familial de l’administration.

Le groupe de travail a réuni environ 50 familles depuis le début de ses travaux fin février, mais il y a des centaines de parents, et peut-être entre 1 000 et 2 000, qui ont été séparés de leurs enfants et n’ont pas été localisés. Un manque d’enregistrements précis de l’administration Trump rend difficile toute certitude, a déclaré Brané.

« C’est un énorme défi que nous sommes absolument déterminés à relever pour relever et faire tout notre possible pour réunir ces familles », a-t-elle déclaré en décrivant le nouveau programme dans une interview à l’Associated Press.

À lire aussi :
Etats-Unis : L’un des survivants de l’attentat du 11 septembre raconte sa mésaventure

L’administration Trump a séparé des milliers de parents migrants de leurs enfants en 2017 et 2018 alors qu’elle décidait de poursuivre pénalement les personnes ayant franchi illégalement la frontière sud-ouest. Les mineurs, qui ne pouvaient pas être placés en détention criminelle avec leurs parents, ont été transférés au ministère de la Santé et des Services sociaux. Ils étaient ensuite envoyés vivre avec un parrain, souvent un parent ou une autre personne ayant un lien avec la famille.

Il y a plus de 5 500 enfants séparés de leurs familles, selon l’ACLU. Le groupe de travail a fourni une estimation initiale plus proche de 4 000, mais a examiné des centaines d’autres cas.

À lire aussi :
Etats-Unis : L’un des survivants de l’attentat du 11 septembre raconte sa mésaventure
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆

2 Comments

Laisser un commentaire